Les nouvelles arnaques : la fraude à l’ancien dirigeant

Cher lecteur,

Nous voulons attirer votre attention sur une stratégie de plus en plus utilisée par les dirigeants à la moralité douteuse.

En savoir plus sur les spécialistes du renseignement commercial CAP 45.4

La technique est simple. Quand l’une de leurs structures se dégrade, ils quittent tout simplement sa direction juste avant la procédure judiciaire.

Il est de plus en plus courant de voir un changement de dirigeant s’opérer un mois avant une liquidation judiciaire par exemple !

Si on se réfère aux bases de données, l’ancien dirigeant n’apparait pas puisqu’il n’est plus impliqué au moment de la procédure.

Il peut donc être à la tête d’une nouvelle structure, sans passif puisque son passé ne porte pas préjudice à sa réputation.

En pratique il en est responsable !

Nous restons en alerte vis à vis de ce genre de pratique.

Découvrez notre dossier sur les divers types de fraude,

bandeau

L’information au delà des chiffres : credit managers, observez les données spatiales !

De moins en moins d’informations chiffrées sont mises à disposition des credit managers.

Entre données objectives et subjectives, il faut reconsidérer notre façon d’appréhender l’analyse du risque.

Si ce sujet vous intéresse, rendez vous sur notre article : l’analyse au delà des chiffres.

Nous allons ici nous concentrer sur une donnée trop peu souvent prise en compte dans les études de solvabilité : LA DOMICILIATION DES ENTREPRISES.

Où se situe le siège social ?
A-t-il été transféré ?
Est-il connu ?
Quelle est sa réputation ?
S’agit-il d’un centre de domiciliation ?
Comment se porte le marché local ?
Quels sont les relations de l’entreprise concernée avec ses voisins ?

Autant de questions qui méritent d’être posées.

De moins en moins de chiffres sont mis à disposition des credit managers :

Depuis la loi Hamon (2014) et la loi Macron (2015) il est possible de publier son bilan de manière confidentielle sous certaines condition.

Pire que ça, le nombre de publications de bilans, confidentiels ou non, continue de baisser. Presque 1,2 Millions en 2015 pour environ 800 000 en 2016.

Aux credit managers et enquêteurs donc, de chercher d’autres sources d’informations.

La domiciliation regorge ainsi d’indices précieux sur la fiabilité d’une entreprise.

L’information spatiale : comment la traiter ?

L’information spatiale se situe au niveau de la domiciliation d’une entreprise.

la domiciliation est une obligation légale pour toutes les sociétés, entreprises et associations françaises, il s’agit de l’adresse administrative et fiscale de l’entité.

En général toute bonne base de données renseigne l’adresse précise du siège.

Plusieurs choses peuvent alors constituer un indice en faveur ou en défaveur de l’entreprise étudiée.

1. Où se situe le siège social

Dans une grande ville ? Une zone commerciale ? Une zone industrielle ? Une petite commune ? Quelle est la compétitivité ? Quelle est la visibilité de la demandée vis à vis de ses concurrents ? Le lieu physique existe-t-il vraiment ? S’agit-il du domicile du dirigeant ?

Exemple récent, une entreprise présente un siège social dans une commune assez prisée.

En y regardant de plus près celui-ci correspondait… A un terrain vague !
En pratique le lieu n’avait aucune existence.
2. Les centres de domiciliation
Les fondateurs d’entreprises peuvent avoir recours à une société de domiciliation. Il s’agit de prestataires de services qui acceptent de servir de siège à des entreprises et à leur fournir une adresse postale.
Cette stratégie peut être utilisée dans plusieurs cas :
  • Le dirigeant n’a pas besoin de locaux mais juste d’une adresse. Il n’a donc pas d’équipe, de stock, de matériel…
  • Le dirigeant souhaite faire croire qu’il es implanté dans un lieu prestigieux. Méfiance donc vis à vis des adresses d’exception comme les champs Élysées par exemple.
  • Le dirigeant souhaite masquer les véritables locaux de son activité pour qu’on ne puisse pas le retrouver.

Dans tous les cas une domiciliation dans ce type de structure doit alerter le credit manager.

3. Les changements d’adresse.

Un changement d’adresse trop fréquent doit alerter l’attention d’un bon analyste. Cela peut montrer une certaine instabilité.

Si l’explication peut tout simplement venir de déménagements du dirigeant ou de la recherche de meilleurs locaux, la situation mérite d’être creusée, particulièrement si le dirigeant change souvent de région.

Cherche-t-il a fuir quelque chose ? Des créditeurs ? Une mauvaise réputation ?

4. Aller plus loin avec des enquêteurs confirmés

  • Les adresses suspectes

Tout bon enquêteur possède sa liste des « adresse suspectes ». Si en apparence elles ne présentent rien d’étrange, elles hébergent plusieurs entreprises aux dirigeants à l’honnêteté discutable.

Chez CAP 45.4 nous tenons un registre de ces adresses qui éveillent la curiosité de nos enquêteurs. Ce fichier confidentiel est mis à jour chaque semaine pour rester en alerte !

  • Les regroupements d’adresses

Parfois plusieurs entreprises se situent à une même adresse. Si en apparence les structures n’ont aucun lien, à l’enquêteur de chercher si des rapprochement peuvent avoir lieu.

Cela peut concerner des entreprises dont :

  • Les dirigeants sont de la même famille
  • Les dirigeants se fréquentent dans leur vie personnelle
  • Des liens capitalistiques existent
  • Des liens sont en train de se créer en vue d’un rapprochement
  • Les rapports de voisinage

Tout le monde a un avis sur ses voisins. Les entreprises n’échappent pas à la règle.

Un voisin est bien placé pour donner des informations basiques sur la présence ou non de véhicules, de matériel, de personnel… Et ainsi orienter les investigations de l’enquêteur qui peut par exemple en tirer des conclusions sur l’activité.

Dans un même temps une source locale peut facilement exprimer un avis sur la réputation d’une structure ou d’éventuelles soupçons sur cette dernière.

Nous avons par exemple dernièrement pu prévenir un client qu’un dirigeant préparait un coup suspect, un voisin ayant observé des allers et venues de matériel à des horaires atypiques.

Allez plus loin : découvrez notre dossier sur les dernières articles révélées par nos experts.

bandeau

Confidentialité des comptes : et si vous repensiez votre façon de voir le risque clients ?

Comme vous le savez, CAP 45.4 n’a jamais porté de jugement sur les autres produits d’information financière. Chacun correspond à un type de client donné, et nous respectons tous nos concurrents.

Nous nous considérons comme un laboratoire, et cela ne nous empêche pas de donner notre avis sur l’évolution du métier.

Cette confidentialité des chiffres a contraint les principales bases de données, à mettre au point des algorithmes complexes, ce qui constitue déjà une performance.

Mais le problème et que cet algorithme, en l’absence de données chiffrées, provoque un certain nombre de difficultés.

Ainsi,une entreprise qui pour des raisons commerciales ne publie pas ses comptes,subit une note nulle ou très faible.

D’autre part ,un grand nombre de créations se font avec un capital allant de 100 à 1 000 €,et dans ce cas là, le crédit accordé est systématiquement de ..500 €.

Dans certains cas, cela amène à demander des garanties à une entreprise solide, et à vexer les dirigeants et à donner le sentiment d’un manque d’information.

L’augmentation inquiétante des fraudes est aussi un réel danger qui peut coûter cher…..

Certaines de ces bases sont capables,et c’est très bien, de faire le rapprochement entre le dirigeant d’une entreprise et des défaillances survenues dans le passé.

Le problème est que les fraudeurs savent cela, et les personnages aux antécédents défavorables se cachent carrément où se glissent parmi plusieurs actionnaires.

Il est alors impossible de déceler une arnaque éventuelle.

Voilà pourquoi nous estimons que si les bases de données permettent de trier de gros volumes, elles maillent plus large les possibilités de triche ou d’arnaque.

D’autre part , l’interdiction de communiquer des chiffres devient une obsession et peut décourager la recherche d’éléments subjectifs importants où très récents.

Le renseignement terrain est maintenant rapide et précis….

Il est élaboré avec un grossissement important de chaque détail,ce qui le rend précis et très utile pour une décisions rapide.

Il est important de parler du coût. L’on pourrait penser que le renseignement terrain coûte plus cher.

C’est une erreur car, lorsque nous faisons une enquête sur une entreprise liée à plusieurs autres ou à un groupe, nous donnons des indications globales et contrôlons chaque entité.

Le prix du produit devient alors plus que raisonnable.

Nous croyons en notre expertise et en notre vocation de Conseil.

Nous pensons que ces éléments peuvent vous permettre de réfléchir à votre gestion du risque de manière différente.

A bientôt, peut-être.

 

Les nouvelles arnaques : Acte 2

Coquille vide : Un bel emballage pour des structures douteuses.

En ces temps où malversations et fraudes augmentent de manière significative, une nouvelle mode arrive.

Elle consiste à présenter une entreprise dans un bel emballage ,qui peut cacher la préparation d’une fraude.

Nous avons eu en quelques semaines plusieurs cas très bien préparés qui peuvent largement tromper un chargé de compte débordé.

Une nouvelle société se présente, dûment immatriculée, généralement en SAS, avec une capital de 80 000 € ce qui peut laisser penser à une structure significative.

Aucun antécédent du dirigeant officiel et une banque connue dont le solde reste créditeur à qui les dirigeants ne demandent rien.

Nous avons donc étudié une de ces affaires très récentes.

Concernant le capital, 40 000 € sont apportés en matériel dont nous avons appris que le prix réel et la qualité avaient été largement surestimés.

La liste de l outillage apporté a suffi à le prouver.

Concernant les 40 000 € en numéraire,1/5 de la somme a été libérée et la société devra le compléter dans les….Cinq ans .

En fait cette structure au capital de 80 000 € n’offre aucune substance,et c’est là également que l’information financière se doit d être précise.

Attention donc! les dirigeants se montrent dans un premier temps de très bons payeurs, tissent des liens dans les dépôts…

Et un jour ont  une commande urgente significative, souvent en fin de semaine.

Et souvent…Ça marche !

Ce type de société demande un minimum de contrôle et nos partenaires le constatent chaque jour.

La lutte anti-fraude fait désormais partie intégrante de l’information financière.

Bon courage à toutes et tous,

L’équipe CAP 45.4

www.CAP454.com

Retrouvez les dernières arnaques révélées, cliquez ici :

bandeau

Les nouvelles arnaques : Acte 1

L’arnaque à la reprise préméditée.

Voici l’arnaque que nos experts en renseignement commercial ont récemment révélée :

Un homme sans aucun antécédent , crée depuis des années de manière régulière des sociétés qu’il quitte en bons termes au bout d’un an.

Celles-ci se comportent de manière acceptable jusqu’à son départ.

Tout a bien sûr été préparé pour que ce départ soit discret.

Il est alors remplacé par un autre dirigeant sans antécédents fâcheux, que l’on pourrait qualifier de complice puisque comme par hasard la société que ce dirigeant a quitté connait brutalement,et après avoir sorti un bilan encourageant, de grosses difficultés qui la mènent très vite à la liquidation judiciaire, laissant des fournisseurs surpris et lésés.

La tête de réseau peut continuer à agir dans différentes régions,toujours selon le même procédé,et n’apparait jamais dans le cadre d’une enquête succincte, puisqu’il est vierge de toute défaillance.

L’enquête de ce jour nous a permis de retrouver le même dirigeant à l’origine de trois arnaques du même type.

Attention car ces malversations ne sont pas exceptionnelles.

Elles ont tendance à se répandre essentiellement en région Parisienne, Rhône Alpes et depuis peu dans le Sud.

Notre attention est indispensable et les ouvertures de comptes sont assez souvent douteuses.

pour vous protégez de ce type d’arnaque, rien ne vaut un expert confirmé. N’hésitez pas à contacter les équipes CAP 45.4 pour plus d’informations !

Retrouvez les différents types d’arnaques révélés au grand jour pas nos enquêteurs

Cliquez ici :

bandeau.png

Les nouvelles arnaques : restez prudents !

Chaque jour nos experts en renseignement commercial découvrent de nouvelles arnaques.

Nous arrivons ainsi à en protéger nos clients ce qui  leur évite de grosses déconvenues. Une simple analyse des chiffres n’aurait pas suffit à prévenir un risque réel !

Acte 1 : L’arnaque à la reprise préméditée

Acte 2 : L’arnaque à la coquille vide

Acte 3 : l’arnaque à l’ancien dirigeant

Les experts CAP 45.4 restent à votre écoute. N’hésitez pas à faire appel à nos services !

Renseignement commercial : quelles sont les qualités d’un bon enquêteur ?

Si vous êtes ici, c’est que les métiers du renseignement vous intéressent.

Mais que serait le renseignement commercial sans ses acteurs principaux aka les enquêteurs ?

Nous allons revenir ensemble sur les principales caractéristiques d’un bon enquêteur.

Pour en savoir plus sur le métier : renseignement commercial : un métier humain.

Un bon enquêteur en renseignement commercial est curieux

L’objectif premier d’un enquêteur est de dénicher l’information. Et celle-ci ne lui sera jamais servie sur un plateau.

Interviews, investigations en lignes, échanges avec les sources, observations terrain… Il faut avoir l’envie d’aller à la rencontre de l’information.

Pour cela une curiosité sans faille est nécessaire :

Qui est ce dirigeant ?
Quel est son passif ?
Quelle est sa réputation ?
Quel est son objectif ?
Comment évolue la structure ?
Quelle est son histoire ?
Qui en sont les acteurs principaux ?
Quelles relations entretiennent-ils avec leurs différents partenaires ?
Quels sont ses ambitions ?
Quels sont ses soutiens ?
Comment s’intègre-t-elle dans le marché ?

Voici quelques questions qu’un enquêteur se pose lorsqu’il découvre un dossier.

Un bon enquêteur en renseignement commercial a l’esprit de synthèse

Lorsqu’il découvre un dossier, l’enquêteur commence par récolter un maximum d’informations sur l’entreprise concernée.

En soit celles-ci n’ont aucune valeurs si elles ne sont pas analysées et interprétées.

L’enquêteur doit avoir l’esprit de synthèse pour transformer ces données en une information finale exploitable, tout en offrant une image réaliste de l’entreprise.

Un bon enquêteur en renseignement maîtrise la discrétion

Beaucoup d’informations confidentielles sont dévoilées à l’enquêteur dans le cadre de son travail.

D’abord dans la relation avec ses clients qui lui confient des demandes ciblées, révélant à la fois des questionnements et des stratégies commerciales.

Ensuite  les informations obtenues lors de ses investigations peuvent être sensibles. Il est important de conserver la confiance des sources diverses en conservant le secret professionnel.

Qui se confirait sur une entreprise auprès de quelqu’un de peu discret ?

Un bon enquêteur est une personne de confiance

Pour en revenir aux sources quelques soient leur provenance, elles sont essentielles dans la bonne réalisation du travail d’enquêteur.

Un réseau solide et efficace d’informateurs, se construit avant tout sur la confiance placée en l’enquêteur.

Or il faut entretenir la confiance, pour maintenir le lien. Quelqu’un de malhonnête se repère vite ! Une source trahie ne dévoilera plus rien, c’est un échange de bons procédés.

En résumé le métier d’enquêteur est complexe mais passionnant. Il demande des qualités diverses mais permet à ceux qui le pratiquent de chaque jour se surpasser.

Pour aller plus loin : renseignement commercial Vs bases de données, la différence